Écrit par Antoine M

Chers concurrents, chres concurrentes


Je vais finir par croire quil suffit de promettre du beau temps pour quune belle preuve ait lieu le lendemain. Pourquoi ? Tout simplement car hier javais dit quaujourdhui allait tre une belle journe. Mme meilleure quhier.


Comme de bien entendu, je vais mempresser de justifier mes propos. Pour ce qui est du fait quil ait fait beau, ce nest pas trop compliqu : aux environs de 17H45, il ne reste que cinq concurrents ne pas tre rentrs au bercail. Croisons les doigts (et mme les orteils si vous voulez) pour quils nous reviennent. Venons en maintenant la qualit des conditions de vol. Dixit Julien (ZT) : ctait meilleur quhier . Je mincline donc devant un tel jugement. Si lon regarde les quelques circuits dj dloggs 18H, on saperoit que certains ont tourn plus de 104 voire 105 km/h de moyenne sur plus de 410 km (pour les Grands Vols). Le jugement nonc prcdemment devient alors sans appel, car les faits parlent toujours deux mme.


Venons en maintenant la vie sur le terrain. La vie ici-bas, sur le plancher des vaches. Simplement : il a faut chaud aujourdhui. Surtout en piste aux alentours de midi (ce qui correspond exactement avec lheure des premiers dcollages). Du coup, pour les concurrents et leurs accompagnateurs, tous les moyens sont bons afin de trouver un peu dombre en piste. On sabrite sous les ailes, on sort les parasols, etc. Allez. Voici des noms. Nous avons par exemple pu voir un individu lombre du M , ou encore Batman faire de mme sous laile du Z15 (cest une honte de la part dun des membres de lorganisation, vous ne trouvez pas ?)
Pour finir, je vais une fois de plus me risquer un pronostic : demain, ON VOLE ( noter lhommage Michel Klich, notre mtorologue dOrlans).

Alors que la voix de Claude B. (alias Mme Logger) retentit sur le camping, je vous laisse refaire la journe entre amis et vous souhaite, aux noms de tous mes camarades, de bons vols.

Mise à jour le Jeudi, 31 Juillet 2014 21:59