Écrit par Antoine M

Dimanche 3 août.
Comment dire ? On y a cru, ça a marché, puis ça s’est vaché. Même pas mal vaché… à la louche, environ 30 vaches (vachés terrain compris, sinon ça serait la bérézina).
Bon. Au début, ça se passait normalement. RAS. Briefing, annonce des résultats. Rappel des vainqueurs d’hier. Grands Vols : Julien (ZT); Vitesse : Antoon, Jan et Maarten (49) ; Amical : Nick (WM) et Stefan accompagné de Jeroen (EH) à égalité. Puis vient le moment de la météo. Malgré le fait qu’il fasse relativement beau tôt ce matin, le ciel s’est peu à peu couvert. Au point que les premiers décollages ont été annoncé à 14H30. Déjà, ce type d’annonce, ce n’est jamais bon signe.
Alors on a attendu 14H30. Le moment venu, tout le monde était là, paré au décollage. Les pilotes et leurs équipiers (femmes et enfants compris, comme pour Peter (BR)) ont aussi répondu à l’appel. Tous les concurrents sont donc partis. Les Grands Vols vers un AATde 2H30; la Vitesse vers le même type d’épreuve mais en 1H45; l’Amical de même avec une durée de 1H30.


Mais (car il y a un mais) arriva ce qui devait arriver : le mauvais temps ! Voire la pluie dans certains endroits (notamment vers Dreux). Et en vol à voile, qui dit pluie et mauvais temps dit VACHE. Jusque là, on y avait échappé… Mais même les meilleures choses ont une fin. On a donc dénombré une kyrielle de vaches. Anne, Momo et Charles au camion et Jacqueline au PC vache n’ont pas chômé, vu l’hécatombe. Il n’y avait qu’à regarder le tableau aux arrivées…
Allez. On positive, on oublie, et on se projette vers l’avenir. On croit en la journée de demain…



Mise à jour le Mardi, 05 Août 2014 10:10